À l'honneur


Consultez notre section des prix littéraires. Vous y trouverez une description des prix décernés en littérature jeunesse ainsi qu'une liste complète de leurs lauréats.


Prix jeunesse des univers parallèles

24 avril

L'auteure sherbrookoise Véronique Drouin a remporté le Prix jeunesse des univers parallèles 2019 pour son roman Cassandra Mittens et la touche divine, paru chez Québec Amérique en 2017.

Ce sont 252 élèves de douze écoles, ayant lu les trois romans finalistes, qui ont fait ce choix. Véronique Drouin a signé une dizaine de livres chez Québec Amérique, pour jeunes ou pour adultes, sous son nom ou sous le pseudonyme de M. V. Fontaine. Elle avait fait ses débuts à La courte échelle en 2004 avec L’île d’Aurélie, et elle a gagné le Prix littéraire 2017 du Gouverneur général, volet littérature jeunesse, pour L’importance de Mathilde Poisson (Bayard Canada).

Le Prix jeunesse des univers parallèles est doté d’une bourse de 2000 $, qui lui a été remise au Salon international du livre de Québec.


Les prix Espiègle de l’APSDS

1er avril

Dans les mots de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires, les prix Espiègle récompensent des «livres audacieux, malicieux et qui osent». Ils comportent deux volets, correspondant aux deux niveau d’enseignement.

Les prix Espiègle ont été remis le 30 mars à la Libraire Ste-Thérèse, en banlieue nord de Montréal. Pour le volet Bibliothèques du secondaire (12 à 17 ans), la bourse de mille dollars a été remise à l’auteur du roman James, Samuel Champagne (Éd. de Mortagne), dont on peut lire une entrevue dans le dernier Lurelu. Selon le communiqué, «La plume exceptionnelle de Samuel Champagne décrit avec doigté l’éveil sexuel et amoureux ainsi que les différentes facettes de cette réalité peu connue qu’est la bisexualité.»

Quant au volet Bibliothèques du primaire (5 à 11 ans), le prix a récompensé l’album Derrière les yeux de Billy, de Vincent Bolduc et de l’artiste qui signe Chloloula, publié chez le micro-éditeur montréalais Dent-de-lion. Dans les mots des organisatrices du prix, il s’agit d’une «œuvre courte qui parle du deuil avec délicatesse et qui ose avouer que la vie après la mort demeure une incertitude». La bourse est divisée en 500 $ à l’auteur et 500 $ à l’illustratrice.


Lauréats des
Prix Illustration jeunesse 2019

28 mars

C'est le 28 mars, lors de la cérémonie d'ouverture du 31e Salon du livre de Trois-Rivières que les lauréates des Prix Illustration jeunesse ont été décernés. Ces prix contribuent au rayonnement de l'illustration de livres jeunesse au Québec.

Dans la catégorie Album, le jury a primé Anne Villeneuve pour Cher monsieur Donald Trump de l’auteure néozélandaise Sophie Siers, paru aux Éd. Les 400 coups. Dans la catégorie Petit roman illustré, c’est Julie Rocheleau qui a récolté le plus de suffrages pour L’étrange fille au chat, paru dans la collection «Noire» à La courte échelle. Pour la catégorie Relève, Delphie Côté-Lacroix a conquis le jury avec Jack et le temps perdu, livre inclassable publié chez XYZ Éditeur.

Des bourses de mille dollars ont été décernées aux illustratrices gagnants pour souligner l'excellence de leur travail.

Une mention a aussi été accordée à Agathe Bray-Bourret pour l’album Anatole qui ne séchait jamais, Éd. Fonfon.

Les partenaires du Salon du livre pour ces prix sont les Bibliothèques de Trois-Rivières, la Bande Dessinerie et Marquis Imprimeur.


 

Prix de Création littéraire 2019

22 mars

De son nom complet, le Prix de Création littéraire de la Ville de Québec et du Salon international du livre de Québec a été remis le 19 mars dans la Vieille Capitale, à la Maison de la Littérature. Cet honneur, par lequel on souhaite faire rayonner les auteurs de Québec et leur travail, comporte trois volets.

Dans celui qui nous intéresse, c’est le roman pour ados Le programme (Québec Amérique, 2018) qui a valu à Mme Sandra Dussault la bourse de 5000 $.

Crédit photo: Louise Leblanc

Prix jeunesse des Libraires du Québec

21 février

L’Association des Libraires du Québec a remis le 21 février ses Prix jeunesse 2018, à la Maison de la culture Côte-des-Neiges. L’événement, co-animé par la comédienne Catherine Trudeau et l’illustrateur Guillaume Perreault, a été ponctué de lectures d’extraits par des élèves en théâtre du Collège Jean-Eudes.

Le Prix, créé en 2011, comporte un volet québécois et un volet européen. De ce côté-ci de l’Atlantique, c’est Yves Nadon et Jean Claverie (ill.) qui ont été honorés dans la catégorie Albums 0-5 ans, pour Mon frère et moi (D’eux). François Blais et Valérie Boivin (ill.) se sont divisé la bourse de 3000 $ dans la catégorie 6-11 ans, avec Le livre où la poule meurt à la fin (400 Coups). Finalement, dans la catégorie 12-17 ans, c’est le roman de Jean-François Sénéchal Au carrefour (Leméac) qui a remporté le Prix jeunesse de l’ALQ, dont le jury est constitué de libraires. Les bourses sont données par le Conseil des arts de Montréal et accompagnées d’une œuvre du sculpteur sur bois Louis-Georges L’Écuyer. Depuis quelques années, l’ALQ profite de l’événement pour lancer un cahier d’activités gratuit, pensé en fonction de la relâche scolaire et mettant en valeur les œuvres finalistes. Il est produit grâce aux commanditaires Marquis Imprimeur, Laurentien et Papiers Roland.

 

HAUT